Annonce Module « Annonce »
Réduire
Aucune annonce.
Blagues Module « Intitulé de la page »
Déplacer Retirer Réduire
X
Module « Détails de la conversation »
Réduire
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • jean piret
    a répondu
    ~~Mon voisin a accouplé un hérisson avec un ver de terre et comme résultat il a eu 15 mètres de fil de barbelé !!!!!

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu
    Un citadin part en vacances à la campagne.
    Un jour, il voit un troupeau de vaches, mais il est surpris qu’elles n’aient pas de cornes. Complètement fasciné par cette anomalie, il finit par aller voir le fermier d’à côté et lui demande :
    – Dites mon brave, pourquoi ces vaches n’ont pas de cornes ?
    Le fermier le regarde longuement, puis après une grande réflexion il lui répond :
    – Ben en fait, y’a trois raisons qui font que les vaches è z’ont pas d’cornes.
    – Ah bon !
    – Oui ! La première, c’est qu’è naissent sans cornes… mais là, c’est pô l’cas. La deuxième, c’est qu’è s’battent et qu’è s’les cassent… mais là, c’est pô l’cas. Enfin, des fois, y’en à qui choppent une maladie le véto y dit que c’est la décalcification et les cornes, è tombent… mais là, c’est pô l’cas.
    – Mais alors, pourquoi donc ces vaches n’ont pas de cornes, mon brave ?
    – Ben en fait, si ces vaches è z’ont pô d’corne, c’est surtout pac’que c’est des chevaux……

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu
    Un petit vieux de 95 ans. Un journaliste venu l'interroger :
    "Hé bien, mon brave monsieur, quel est le secret de votre longévité
    "J'ai une vie bien réglée, moi monsieur. Le matin, à 6 h 00, je fais pipi. Vers 06 h 30, je fais caca."
    - "Ha bon ? et ensuite ?"
    - "Ben ensuite... je me lève."

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu

    Rions un peu.


    Vous êtes-vous déjà senti coupable de regarder des gens de votre âge et de penser :
    « Je ne peux pas paraitre aussi vieux ! »
    Alors, vous allez adorer celle-ci…
    J’étais assise dans la salle d’attente pour mon premier rendez-vous avec un nouveau dentiste quand j’ai remarqué que son diplôme était accroché sur le mur.
    Il y était inscrit son nom et je me suis soudain remémoré un grand brun portant ce nom.
    Il était dans ma classe de lycée quelques 40 ans auparavant et je me demandais si cela pouvait être le même garçon pour qui j’avais craqué à l’époque ??
    Quand je suis entrée dans la salle de soins, j’ai immédiatement écarté cette pensée de mon esprit.
    Cet homme grisonnant, dégarni et le visage marqué de profondes rides était bien trop vieux pour avoir été mon amour secret …
    Quoique…
    Après qu’il eut examiné ma dent, je lui ai demandé s’il était allé au lycée Henry IV.
    – Oui, m’a-t-il répondu.
    – Quand avez-vous eu votre bac ?, ai-je demandé .
    – 1972. Pourquoi cette question ?
    – Eh bien, vous étiez dans ma classe, me suis-je exclamé.
    Et c’est là que cet affreux vieux *** m’a demandé :
    – Vous étiez prof de quoi ?

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu
    ~~Pourvu que cela ne nous arrive pas


    A l'hôpital, un vieux monsieur couché dans son lit, s'époumone à crier : - BLANKENBERG .... NIEUWPORT ! .... OSTENDE! ... BREDENE ! .....
    L'infirmière entre précipitamment dans la chambre et l'enguirlande : - Non, mais ça ne va pas de crier comme ça ! Et puis c'est quoi cette odeur d'urine ?
    Elle soulève les draps et s'aperçoit qu'ils sont complètement mouillés :
    - Mais c'est dégoûtant ! Vous auriez pu demander la panne ....
    - Voilà ! LA PANNE ! C'est le mot que je cherchais..

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu
    https://www.rtbf.be/auvio/detail_les...s02?id=2195600

    Les héros du gazon

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu
    ~~Un type sort d'un bistrot, complètement ivre. Peu après, un second en sort, mais il est clair. Tous deux se dirigent vers le parking afin de récupérer leur voiture respective.
    Le second remarque que le premier titube beaucoup et qu'il passe la main sur le toit d'une voiture, puis s'éloigne tant bien que mal, puis il passe la main sur le toit d'une autre puis s'éloigne, et ainsi de suite avec quelques véhicules du parking.
    Intrigué, le gars à jeun l'interpelle :
    - Je peux savoir ce que tu fais ?
    L'autre marmonne :
    - J'essaie de retrouver ma voiture...
    - Et je peux savoir comment tu comptes la reconnaître ?
    - La mienne a un gyrophare...

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu
    Six heures du soir dans le métro. L’heure de pointe.
    Dans un wagon plein à craquer, une femme debout s’écrie :
    – C’est bientôt fini, espèce de dégoûtant ! Vous n’avez pas honte !
    – Oh, oh ! Calmez-vous, ma petite dame, répond l’homme en bleu de travail qui est serré près d’elle. Y a maldonne ! Je suis ouvrier chez Renault et je viens de toucher ma paie. Les billets sont dans mon portefeuille et l’appoint, on me l’a fait avec un rouleau de pièces qui est dans la poche de mon pantalon. Faudrait pas confondre !
    La jeune femme se tait. Mais cinq minutes plus tard, elle dit au type :
    – Ecoutez, Monsieur, vous n’allez tout de même pas me dire que Renault vous a augmenté entre deux stations ?

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu

    Trois loubards sur de grosses motos s’arrêtent devant un relais de routiers et entrent dans le restaurant. A une table, ils avisent un chauffeur, pas bien épais celui-là, qui vient de finir de déjeuner et fume tranquillement une cigarette. Ils s’approchent de lui en roulant des mécaniques.
    Le premier lui arrache sa cigarette des lèvres pour l’écraser dans son café. Le routier ne bronche pas.
    Le second prend sa bière et la lui verse sur la tête. Le routier ne bronche toujours pas, paye et se lève.
    Alors le troisième lui fait un croche-pied et le malheureux s’étale de tout son long. Il se relève sans un mot et sort. Les trois loubards ricanent…
    Le premier dit au patron :
    – Vous avez vu ce minable ? Il ne sait pas éteindre sa clope !
    – Ni boire sa mousse, ajoute le second.
    – Il n’est même pas capable de marcher normalement, fait le troisième, il tombe.
    – Et il ne sait pas conduire non plus, dit le patron. Je viens de le voir partir avec son trente-huit tonnes; en faisant sa marche arrière, il a écrasé trois grosses motos…

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu

    Rions un peu.


    Un petit gamin se lève pendant la nuit pour aller aux toilettes. En passant devant la chambre de sa grande sœur, il entend du bruit. Il colle son oreille à la porte et entend sa sœur qui dit :
    – Oh ! C’est bon. C’est bon…!
    Le lendemain matin, pendant le petit déjeuner avec toute la famille, il demande au copain de sa sœur :
    – Dis Pierre, c’est quoi que tu donnais à manger à Laetitia pendant la nuit? Elle disait que c’était bon.
    Pierre est très embarrassé et fini par lui répondre :
    – Ah oui, c’était du chocolat !
    – Ah… Ah … Menteur va ! Ce n’est pas vrai, c’était du saucisson ! J’ai retrouvé la peau sous le lit !!

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu

    Laisser un commentaire:


  • jean piret
    a répondu

    Laisser un commentaire:


  • jeanpiret985
    a répondu


    Il était une fois un roi qui voulait aller à la pêche.
    Il appelle son météorologiste et lui demande l'évolution pour les heures à venir.
    Celui-ci le rassure en lui affirmant qu'il pouvait y aller.
    Le roi va tranquillement à la pêche puisqu'il ne pleuvra pas.
    Pour complaire à la reine il met ses plus beaux atours.
    Sur le chemin, il rencontre un paysan monté sur son âne qui en voyant le roi dit:
    - Seigneur mieux vaut que vous rebroussiez chemin car il va beaucoup pleuvoir dans peu de temps.
    Bien sûr, le roi continue en pensant : «Comment ce gueux peut-il mieux prévoir le temps que mon spécialiste diplômé grassement payé qui m'a indiqué le contraire. Poursuivons donc.
    Et c'est ce qu'il fit ... mais il se met bientôt à pleuvoir à verse.
    Le roi rentre trempé, la reine se moque de le voir dans un si piteux état.
    Furieux, le roi revient au palais et congédie illico son météorologiste, puis il convoque le paysan lui offrant le poste vacant.
    Mais le paysan refuse en ces termes:
    - Seigneur, je ne suis pas celui qui comprend quelque chose dans ces affaires de météo et de climat, mais je sais que si les oreilles de mon âne sont baissées cela signifie qu'il va pleuvoir.
    Et le roi embauche l'âne. C'est ainsi que commença en Wallonie la coutume de recruter des ânes pour les postes de conseillers les mieux payés...

    Laisser un commentaire:


  • jeanpiret985
    a répondu

    Rions un peu.


    Marcel s'arrête, à chaque retour de chasse, dans le café pour prendre un verre. Il a la mauvaise habitude de poser brutalement son fusil contre le bar en tapant la crosse sur le sol. Annie, la patronne, le réprimande chaque fois. "Un jour, tu oublieras une cartouche dedans et ce sera la catastrophe." Et bien sûr, un jour, le coup partit. " Voilà, dit Annie, je te l'avais dit ! Aujourd'hui, la bonne est de repos et sa chambre est juste au dessus ! Je n'ose pas aller voir. Vas-y toi ..." Marcel monte à l étage et revient en disant : " Tout va bien ! La bonne était allongée sur le lit, jambes écartées. Le coup est passé entre ses jambes sans l'effleurer !" " Ouf, dit Annie, c'est un miracle !" " En effet, dit Marcel. Par contre, ton mari, lui, n'a plus de tête !"

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X