Bonjour à toutes et tous.
J'avais lu sur ce forum, il y a quelques années, un sujet se rapportant au dégazage du mercure mais la méthode à utiliser était restée floue.
Je suis en train de réparer et fabriquer des baromètres de type Fortin, cependant, je viens de constater que le mercure ne dépasse pas les 765mm dans les colonnes,
alors que mon appareil de référence (baromètre de Fortin étalonné) indique une pression bien supérieure.
Ce qui veut dire que le mercure utilisé est oxydé et rempli de bulles de gaz.
J'avais lu qu'il fallait porter le mercure à ébullition mais la durée de chauffe ni son nombre n'étaient précisés.
Comment savoir si le mercure est "bien dégazé" et utilisable pour obtenir une bonne précision de lecture?
Bien sur ces expériences seront réalisées en plein air, à bonne distance afin de ne pas respirer les vapeurs toxiques;
En vous remerciant pour l'aide apportée.
A bientôt
Pascal.